Les Mardis des Bernardins – Le devoir de vigilance des multinationales : réconcilier éthique, consommateur et entreprise ?

Deux ans après le drame du Rana Plaza, qui avait causé la mort de plus de 1 100 personnes au Bangladesh, les députés français ont adopté le 30 mars dernier  un texte instaurant un « devoir de vigilance » pour les sociétés donneuses d’ordre françaises à l’égard de leurs sous-traitants. Adopté, le texte est toujours bien loin de faire l’unanimité chez les acteurs concernés.

Pour en débattre, les Mardis des Bernardins ont réuni Guy Aurenche, président du CCFD-Terre Solidaire et avocat honoraire, Danielle Auroi, présidente de la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale et rapporteur de la proposition de loi sur le devoir de vigilance des entreprises, Laurent Corbier, représentant du MEDEF, Directeur des Affaires Publiques Groupe ERAMET et enfin Sandra Cossart, responsable du programme « Globalisation et Droits Humains » de l’association Sherpa.

  Lire la suite…

Image, icône, caricature – Les Jeudis Théologie

Le père Éric Morin revenait sur cette question brûlante d’actualité lors d’un « Jeudi Théologie » le 5 mars 2015 au Collège des Bernardins.

« Tu ne feras aucune image »

« Tu ne feras aucune idole, aucune image de ce qui est là-haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou dans les eaux par-dessous la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux pour leur rendre un culte » (Ex. 20, 4-5). L’interdit biblique du deuxième commandement devait viser à mettre en garde les fils d’Abraham contre la tentation d’adorer un produit de main d’homme, autre que Dieu, plus que diaboliser l’image en elle-même.

Il faut rappeler que les trois religions monothéistes sont nées dans des cultures où l’image avait peu de place. C’est pourquoi le Coran est presque silencieux sur l’interdiction de faire des images : « pourquoi en effet interdire ce qui n’existe pas, ou ce qui existe si peu » dans la société de l’époque ?

C’est le développement de la tradition musulmane, ou plutôt des traditions musulmanes, par les hadiths qui a fait naître des interprétations variées de cette parole. Différentes interprétations certes, mais toutes légitimes, à l’instar des différences de rapport aux images saintes qu’il peut exister entre catholiques et orthodoxes, entre protestants et catholiques. Il en reste qu’en son sein, l’Islam a toujours préféré la calligraphie à l’iconographie, comme le montrent les éditions du Coran les plus anciennes jusqu’aux plus récentes : « la calligraphie fait de la parole sa propre décoration. »

Lire la suite…

L’éthique, notion usée ? – Les Mardis des Bernardins

 

Ethique médicale, de conviction, environnementale, des affaires, consommation éthique et responsable,  bioéthique… Dans notre société, l’éthique est devenue un terme à la mode : elle habite tant le monde politique, que les milieux du marketing et aussi dans le monde de la santé. Le recours excessif à cette notion semble l’avoir usée. Est-elle toujours pertinente ? Comment avoir encore foi en elle, et ne pas y voir un ensemble de concepts abstraits, pleins de promesses pas toujours concrétisées ? Hervé Mariton, homme politique, député de la Drôme, Corine Pelluchon, professeur de philosophie à l’université de Besançon, le p. Baudoin Roger, codirecteur du département de recherche «Economie, Homme, Société» et enfin Didier Sicard, professeur de médecine à l’université Paris Descartes rejoignent la table des Mardis des Bernardins pour en débattre.

  Lire la suite…