Agapè/ Philos : profond dilemme, simple nuance de sens ou complémentarité ?

Chronique des séminaires de recherche – Partager les sujets et idées débattues au sein des différents séminaires.

L’Autre c’est celui qu’il faut aimer mais faut-il parler d’amour des frères ou d’amour de tous ?

Oui, « le vocabulaire de l’amour est omniprésent dans les écrits johanniques (évangile et première épître). Il s’exprime principalement par les termes agapè / agapaô. On trouve aussi phileô / philos, qui paraissent traduire un point de vue plus extérieur, de l’ordre de la simple amitié ou bien des relations sociales.
Toutefois, les deux verbes paraissent en mesure de s’échanger, ce qui suggère que la différence sémantique est moins marquée qu’on ne le dit parfois. Il faut cependant considérer avec attention le jeu des deux termes, principalement dans la scène d’institution de Pierre à la charge pastorale : alors qu’il demande un amour exclusif (agapaô), le Ressuscité finit par consentir à l’amour plus modeste de Pierre (phileô). ».

Afin de poursuivre la réflexion : lire le compte rendu ci-joint.

Séminaire sur « L’Altérité » du département Judaïsme et Christianisme.

  • Séance n°6, (28/04/2011) : Le frère, le prochain et ‘les autres’ chez Paul.

[issuu width=440 height=297 showHtmlLink=false documentId=110630203131-e03a33237c504398abd920cba1716b9a name=judaisme-christianisme_28-04-2011-2 username=college_des_bernardins tag=alterite unit=px id=7afead48-ad4d-5fc8-6238-e45132ec6d71 v=2]

Télécharger le compte-rendu en PDF