Ecole et République

En va t-il de l’AUTONOMIE comme il en fut pour l’autogestion ?

Une projection du réel plus qu’un vécu ?

Comment imprimer la marque de la volonté librement déterminée pour ne pas penser et agir que sous la seule pression des déterminismes de toutes sortes ?

Je me risque à proposer une définition de l’autonomie :

 » En connaissance des données préétablies et des résultats recherchés, être autonome, c’est

– disposer de la possibilité d’agir sur ces données et sur la détermination des résultats
– disposer de la liberté des protocoles opérationnels pour conduire l’action
– disposer de la liberté de gérer l’organisation du travail et des moyens
– combiner l’évaluation interne avec l’évaluation externe

Être autonome, c’est le pouvoir d’aménager sa vie refusant l’enfermement dans sa condition sans pour autant dénier son réel ou devoir se livrer au seul imaginaire.

Fernand GIRARD