Qu’est-ce qu’apprendre ?

Transmettre – Apprendre est un séminaire émanant du département Sociétés humaines et responsabilités éducatives.
Ce cycle de conférences est placé sous la direction de Marcel Gauchet, directeur de recherches à l’École des hautes études en sciences sociales, et titulaire de la Chaire du Collège des Bernardins 2010 – 2011.

Séminaire Transmettre/Apprendre – séance du 14 octobre 2010

Après avoir approfondi la question de la transmission, il s’agit d’aborder le second volet des séminaires : Apprendre.
Est-il légitime ou nécessaire de revenir sur cette notion alors que « l’activité de l’apprenant » est aujourd’hui au cœur de l’éducation ?
Nécessité, oui, car, pour Marcel Gauchet, nous sommes sous l’emprise d’une conception fausse des voies par lesquelles passe l’apprentissage et de ce qu’il engage. Nécessité d’autant plus grande que si l’on se tourne vers l’histoire de la philosophie, on s’aperçoit que la notion est souvent confondue avec « connaître ».

« Apprendre » n’est donc pas « connaître » mais « accéder à un savoir qui donne la maîtrise de ce savoir et qui donne l’ouverture sur ce qui reste à apprendre ».

Définir ce qu’est apprendre permettrait de répondre à cette interrogation contemporaine : faut-il encore apprendre ? Pourquoi se charger l’esprit ou la mémoire, lorsqu’internet met tant de ressources à disposition ? Qu’est-il utile d’apprendre ?
Cette première séance consacrée à la notion d’apprendre permet donc d’esquisser un tableau des réflexions à venir. Marcel Gauchet propose trois points : l’obstacle, l’objet, le problème.

Il appelle obstacle le retour en force, conscient ou non, de la pensée naturaliste ou évolutionniste. Elle aurait conduit à voir l’éducation comme la répétition à l’échelle de chaque individu de l’histoire de l’humanité : la pédagogie actuelle se donne comme but de mettre l’enfant en situation de résolution de problèmes que l’homme a dû affronter depuis ses origines. Raccourci un peu schématique mais qui est au cœur de la crise de l’éducation. La vision de l’apprentissage qu’elle véhicule n’est pas adéquate avec ce que les enfants et les adultes ont à apprendre.

Qu'est-ce qu'apprendre ? - Séminaire de recherche de Marcel Gauchet, titulaire de la Chaire de Recherche au Collège des Bernardins - Département Sociétés humaines et responsabilités éducatives.

Carte heuristique - Apprendre à apprendre - Source

Le second point consistera à interroger l’objet de l’acte d’apprendre. Revenir sur la nature des apprentissages dits élémentaires s’impose : lire, écrire et compter. Qu’apprend-on lorsqu’on lit, écrit et compte ? Ces savoirs sont-ils maîtrisables : n’a-t-on jamais fini d’apprendre ? Il y aurait des niveaux de l’apprendre : un niveau de base, un niveau intermédiaire et un niveau supérieur.
Oui, l’homme est « une espèce apprenante », tous ses gestes sont appris mais l’école lui permet d’accéder à un savoir grâce à la maîtrise de signes graphiques. Enfin, apprendre permet à l’homme d’entrer dans un univers symbolique, celui de la culture. Apprendre nécessite une adaptation qui est bien plus qu’une simple adaptation à un milieu naturel.

Dernier point : le problème que pose l’apprendre ; comment entrer dans le monde du savoir et en faire un usage réfléchi ? La question de l’apprendre permet de comprendre pourquoi il y a une pédagogie. Elle est plus qu’un accompagnement individuel, elle est une véritable médiation entre des systèmes cohérents et un individu. Ce qui est au cœur de la spécificité humaine se trouve engagé à travers l’essence de l’apprendre.

En un mot, « qu’est-ce qu’apprendre ? » revient à demander : « comment fonctionne l’esprit humain ? ».

 

Écouter/télécharger le podcast de la séance.