18 juin 2011 : rencontre steinienne avec Philibert Secretan

Enseignante aux Bernardins, Sophie Binggeli s’intéresse depuis de longues années à Edith Stein.
Après nous avoir présenté son groupe de recherche steinien, voici la première rencontre qui approche !

Le samedi 18 juin 2011 a lieu la rencontre du groupe de recherche steinien des Bernardins. Nous serons accueillis au carmel de Montmartre (plan).

Nous examinerons avec Philibert Secretan un thème fondamental de l’école phénoménologique de Göttingen, qui cache une énigme :

les présupposés d’un développement spirituel dans l’acte phénoménologique lui-même

ou encore

la phénoménologie, un espace philosophique qui a suscité tant de « spiritualité »


L’après-midi se déroulera de la façon suivante, avec toute la souplesse désirable :

14h : accueil (S. Binggeli, Sr Cécile), présentation de Ph. Secretan (B. Bouillot)
14h15 : témoignage de Ph. Secretan sur Edith Stein – les enjeux pour aujourd’hui…
14h30-15h30 : conférence de Ph. Secretan – échanges
15h30-16h00 :
goûter ; annonces diverses (S. Binggeli)
16h00-17h00 :
1er temps de travail – texte 8 : Edith Stein, Contribution à la fondation de la psychologie (extraits de De la personne)
17h00 :
vêpres avec la communauté du Carmel
17h30-18h15 :
2nd temps de travail – texte 9 : Edith Stein, « Degrés de la connaissance de soi » (Être fini et être éternel, VII, §9, 2)
18h15 :
conclusion (Ph. Secretan, B. Bouillot)

 

Deux temps de travail en groupe sont prévus :

  1. texte 8 : quelle anthropologie se dégage de ce texte de jeunesse ?
    Quelle « géographie » de l’âme humaine se dessine ?
    Quel est l’intérêt d’une anthropologie intégrant la question des « valeurs » ?
  2. texte 9 : quelle continuité et quelle nouveauté présente ce texte par rapport au précédent ?
    Quel est l’intérêt de la pensée steinienne pour aujourd’hui ?

N’hésitez pas à nous contacter en laissant un commentaire ou via le formulaire de contact !